Le Marchand

Camille Bürgi débute sa carrière dans le cinéma en tant qu’assistant décorateur, puis fait ses premiers pas dans le marché de l’art aux Puces. Après l’ouverture d’une première galerie rue de Provence (1977) puis rue Rossini (1980), il entre dans la « Cour des Grands », rue du Faubourg Saint-Honoré où, en 1992, il inaugure une grande galerie sur les trois étages d’un hôtel particulier. Il participe à six Biennales des Antiquaires ainsi qu’au Salon de Mars à Genève. Mais son ambition est freinée par la crise à la fin des années 90, il quitte le Faubourg Saint-Honoré pour retrouver sa galerie rue Rossini, face à l’Hôtel des ventes de Drouot, « le cœur du marché de l’art ». Parfois la presse se fait écho de ses découvertes, notamment la Tribune, Connaissance des Arts et Paris Capitale (voir la section presse).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *