Jungle

JUNGLE

Artiste né en 1968, il vit et travail à Paris. Son parcours a amené JUNGLE à côtoyer différents champs artistiques : l’univers cinématographique, la bande dessinée, le web design. Autant d’espaces qui ont construit sa sensibilité et son regard. Il dessine et peint depuis toujours. Inspiré par K. Haring, le cubisme, le comics américain ou les covers de Pulp, sa démarche s’inscrit dans un mouvement de l’art urbain contemporain, populaire.

GENÈSE DU CHIEN ROUGE

De la rue à la toile, il met en scène un personnage qui lui aussi a tout de ce mouvement. Un personnage ludique et fédérateur, au coeur d’un travail qui convoque l’éprouvé esthétique et émotionnel sans détour. Du ressenti plutôt que du sens. Créature imaginaire et chimérique, le chien rouge a.k.a. le RaidDog s’est installé dans son atelier et sur ses toiles comme un sujet évident à explorer et à traiter. Après plusieurs années d’existence confinée dans les carnets et l’imaginaire de JUNGLE, le personnage déjanté, fantaisiste et anthropomorphe évolue maintenant pleinement dans un univers coloré, et s’expose sur les différents espaces plastiques que l’artiste explore.

C’est dans la répétition de ce personnage qu’émerge une démarche de figuration narrative. Dans ce travail en série, alternant la représentation de ses différents états d’âme, chaque oeuvre assure également la fonction d’enrichir la vie du personnage et d’en épaissir l’identité. Sa couleur, ses mouvements, son regard et son environnement simplifié sont autant de points de variations qui caractérisent ce récit pictural. Par conséquence, la focale du regardeur s’oriente plus naturellement sur les points nodaux de la démarche plastique: points de vue, angles, proportions et mouvements, effets de matières, couleurs, plan, volume et échelle, innovation technique…

Cette polarité est exacerbée par le choix de la couleur, rouge, qui s’est imposée il y a longtemps, d’instinct, celui qui guide et caractérise la démarche de JUNGLE. Celle de la passion amoureuse, du danger, de la chaleur ou de la rage. Le rouge organique ou sanguinaire. Sur la toile, le fond quant à lui

tend à se simplifier, n’ayant pour fonction que de faire ressortir la vivacité du personnage.

Le traitement graphique du sujet illustre bien la maitrise technique et le soin apportés aux questions de volumes et de profondeurs, issus de son travail passé à l’échelle de la vignette et du plan cinématographique. L’usage de la perspective traduit un regard singulièrement inspiré de cette double expérience et propose un angle de vue qui se veut focale pour le regardeur, lui permettant à chaque toile, de compléter sa connaissance du personnage afin d’aboutir à une vision globale. La richesse des angles travaillés associée à la constance des proportions permet en effet au public d’intégrer progressivement, une représentation tridimensionnelle du chien rouge.

Le travail sur les proportions est en effet au coeur de son exercice plastique et sa maitrise résulte des années de travail fourni à l’échelle de la vignette. Parce que ce cadre particulier nécessite un respect des proportions et de la composition rigoureux pour restituer une harmonie et une esthétique satisfaisante pour le regardeur, JUNGLE a dû perfectionner son trait afin qu’il respecte les exigences de l’oeil.