Lazoo

 

LAZOO

Lazoo est né à Paris en 1969. Il a débuté sa production picturale dès 1986. Utilisant alors des pochoirs pour recouvrir les murs, il exerce aussi son talent sur papier, par des illustrations, qui seront utilisées ensuite dans la presse musicale, notamment BEST, Rock’n’folk, et L’Affiche magazine dès 1990. L’univers de la BD et de l’illustration presse, orienté sur la musique devient logiquement son terrain de prédilection. Lazoo a ainsi développé avec Big Cheese records une série de pochettes de disques.

Sa rencontre avec le collectif de Graffiti MAC le pousse à intégrer le groupe pour développer une approche picturale commune. L’approche collective apporte de nouvelles possibilités à son travail, et paradoxalement lui permet de mieux situer son goût pour la toile. Au travers de productions monumentales commandées ou issues de leurs propres initiatives, les membres du collectif MAC établissent une nouvelle démarche en France pour la production murale. Cette innovation leur permettra de réaliser des projets ambitieux tels que la raffinerie de Feysin, ou l’institut Français d’Athènes.

 

Lazoo travaille désormais essentiellement la peinture, au travers d’expositions et d’événements culturels. Cofondateur des rencontres internationales Kosmopolite, Lazoo a exposé en Allemagne, Japon, Belgique pour les carnets Moleskine et le Groeningen Museum.

En 2009, il a notamment exposé au Grand Palais à l’occasion de « TAG au grand Palais », à la Galerie de la Chapelle au festival OFF D’Avignon, et à la GoGalery d’Amsterdam. Son style figuratif et son usage des couleurs rendent son travail unique et identifiable pour tous. Il est particulièrement reconnu pour ses représentations de personnages métissés.

 

« Les plantureuses ladies de Lazoo ne sont pas du genre à vous faire culpabiliser à chaque bouchée… Couleurs lumineuses et courbes généreuses, leurs coupes afro comme seule parure, elles ondulent sur la toile au gré des nuances. Elles ne sont pas sans rappeler à quel point Lazoo est lié au monde de la musique.

 

C’est en effet dans l’univers du hip-hop que l’artiste s’est révélé dans les années 1980. Une occasion de confirmer qu’en matière de « Soul Food », Lazoo s’y connaît : c’est aux côtés du label Big Cheese Records qu’il réalise ses premières pochettes d’album. Lui qui se régale de ces exercices musicaux profite de cette expo pour présenter un nouveau tirage retraçant plus de vingt ans de travail d’illustration pour différentes maisons de disques.

 

Loin de poser des limites à ses influences, l’artiste urbain présente une autre facette de son travail, celui des portraits d’icônes. Si la tendance culinaire est à la ré-invention de classiques, les bombes de peinture de l’artiste sont sa batterie de cuisine. Recourant à la technique du dripping, il fait de la coulure un symbole du temps dans l’œuvre d’art et propose un autre regard sur des personnalités du monde artistique, politique et évidemment musical… une confirmation, s’il en fallait une, que la musique est l’un des ingrédients de prédilection de l’artiste”.